• Anaïs Eynard

Vos bébés ne sont pas maltraités

Lorsque l'on souhaite confier son bébé pour une séance photo, beaucoup de questions se posent sur sa sécurité en tant que parent. Voici un article pour vous expliquer comment je fonctionne.




En terme de photographie de nouveau-né, on trouve un peu de tout sur internet, dont des poses certes mignonnes, mais qui paraissent un peu dangereuses. Et elles le sont, si elles ne sont pas maîtrisées.


La sécurité avant tout


Les bébés ne sont pas des jouets, ce sont des êtres vivants très fragiles que l'on doit savoir manier en toute sécurité. En tant que photographe de nouveau-né, j'ai suivi une formation sur le nourrisson, ses besoins et les choses à faire pour le manier en toute sécurité.


Tout d'abord, pour que votre bébé se sente bien, il a besoin d'un environnement qui le rassure. Cet environnement doit répondre à plusieurs critères :


- Limité : votre bébé a passé 9 mois dans votre ventre, et autant vous dire que lors des dernières semaines, il se sentait un peu à l'étroit. Tout son corps était en contact avec la paroi de votre utérus, il était limité dans l'espace, recroquevillé sur lui-même. C'est pour reproduire cela que j'emmaillote votre bébé, afin qu'il retrouve sa forme de cocon, qu'il se sente maintenu et en toute sécurité.


- Bruyant : votre corps n'est pas très silencieux, il y a toutes sortes de bruits que votre bébé a pris l'habitude d'entendre. Il y a le bruit de votre circulation sanguine en continu, le battement de votre cœur, le bruit de votre digestion, votre respiration, votre voix et celle de votre entourage ... Lors de la séance, je reproduis ces bruits et mets un fond sonore afin qu'ils ne soient pas trop stressé par un environnement trop calme.


- Chaud : votre bébé a été habitué à une chaleur tropicale dans votre ventre : 37 degrés. Lors de ses premières semaines de vie, le nourrisson ne peut pas réguler tout seul sa température corporelle. C'est pour cela qu'il doit avoir un environnement bien chaud pour se sentir bien et ne pas être dérangé par le froid. Personnellement, je me chauffe les mains sous l'eau chaude avant de manipuler votre bébé, et chauffe la pièce entre 25 et 28 degrés.


- en Mouvement : votre corps est constamment en mouvement, ne serais-ce que lorsque vous respirez. Et c'est bien plus intense lorsque vous marchez, lorsque vous vous penchez, vous allez à votre cours de yoga, bref, quand vous vivez ! Votre bébé est habitué à être en mouvement, je le berce donc régulièrement, et lui tapote le haut du dos, un geste qu'ils apprécient souvent.


- Satisfait : et oui, ce n'est pas une nouveauté mais pour être parfaitement bien, votre bébé a besoin que tous ces besoins soient satisfaits. In utéro, il ne manque de rien : il n'a jamais faim, jamais soif. En séance, nous faisons volontiers une pause si bébé a faim, et je vous donne plein de conseils pour que tous ses besoins soient comblés en venant à la séance,afin qu'il ne manque de rien.



En conclusion


Etre photographe de nouveau-né ne s'improvise pas. Il faut être formé, connaitre les bons gestes pour manipuler bébé (notamment les zones à NE PAS TOUCHER sur son crâne), savoir l'apaiser ... Toutes ses choses sont encore plus importantes que l'esthétisme des photos, car la santé de votre bébé en dépend. Ne choisissez jamais un photographe amateur ou professionnel sans formation, sous prétexte qu'il pratique des prix défiant toute concurrence ! La photographie de naissance s'apprend, se pratique et se forme.




Photographe mariage & lifestyle.

Catégories

Où me trouver ?

Je me situe à Grésy-sur-Aix (73).

Mais aussi :

Chambéry 

Aix les Bains

Annecy

Lyon

& au-delà

Infos pratiques

© 2020 Anaïs Eynard Photographie